19806489-r 760 x-f jpg-q x-20110905 014717

 

Synopsis Allociné :  

ollywood 1927. George Valentin est une vedette du cinéma muet à qui tout sourit. L'arrivée des films parlants va le faire sombrer dans l'oubli. Peppy Miller, jeune figurante, va elle, être propulsée au firmament des stars. Ce film raconte l'histoire de leurs destins croisés, ou comment la célébrité, l'orgueil et l'argent peuvent être autant d'obstacles à leur histoire d'amour.

 

19720541-r 760 x-f jpg-q x-20110418 042227

 

Mon avis :

Quelle expérience ! Je crois que je ne suis pas la seule à avoir cette impression, les gens ne savaient pas trop comment réagir au début de la séance... Si les gens n'avaient pas été respectueux, le visionnage de ce film n'aurait pas été agréable...

En effet, The Artist un film est presque complètement muet. Parfois apparaissent des panneaux, comme dans les vieux films, avec les dialogues des personnages, mais ce n'est vraiment pas régulier. Par contre, il y a de la musique pendant pratiquement tout le film... Et certaines séquences un peu différentes du reste, que je vous laisse découvrir. Cela fait drôle de ne pas avoir de boum-boum, paf-paf, pan-pan et autres musiques musclées lors du film. C'est reposant ^^

Jean Dujardin est à la fois cabotin, drôle, touchant, doué, agaçant, le chien est très drôle et très doué également, et Bérénice Béjo illumine ce film, malgré le noir et blanc. Il y a beaucoup de seconds rôles également, des acteurs américains : John Goodman, James Cromwell et Malcolm McDowell pour ne citer qu'eux.

C'est beau, c'est touchant, c'est drôle (si si, même sans parole !), on rit, on verse sa petite larme et on a peur pour le personnage incarné par Jean Dujardin, Prix d'interprétation masculine à Cannes pour ce film, qui n'est pas qu'un gars drôle, en fait.

Beaucoup d'autres que moi ont parlé de ce film, certainement en mieux, moi je ne peux que vous inviter à aller le voir pour découvrir son originalité

19826210.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20111010_122610.jpg

Retour à l'accueil