reine-du-fleuve.jpg

 

 

Résumé :

 

Maia, orpheline, vit dans un pensionnat londonien jusqu’au jour où on lui annonce que les Carter, lointains parents installés au Brésil, désirent l’accueillir chez eux, près de Manaus. La jeune fille s’embarque alors sur le Cardinal pour un long voyage en mer, accompagnée d’une gouvernante, la mystérieuse Mlle Milton et c’est le début d’une nouvelle existence qui commence, mêlée de déception et d’espoir. En effet, dès son arrivée, Maia comprend très vite que sa nouvelle famille, ruinée et malhonnête, ne s’intéresse qu’à son important héritage et a décidé de lui mener la vie dure. Heureusement, la jeune Anglaise, fascinée par le pays et ses habitants, va très vite oublier ses soucis en faisant une rencontre déterminante. Celle de Finn Taverner, fils d’un célèbre botaniste anglais et d’une indienne Xanti, orphelin comme elle, pour qui le fleuve Amazone n’a pas de secret. Entraînée par son nouvel ami, Maia se retrouve plongée dans une longue série d’aventures où elle devra faire preuve de courage et de sang-froid. Avec au bout, la vie dont elle a sans doute toujours rêvé.

 

 

Mon avis :

 

En prenant ce roman, je me suis dit que ça devait ressembler à Princesse Sarah (j'adorais ce dessin animé quand j'étais petite... Bon, j'avoue, j'aime toujours ^^). J'ai lu le livre de Frances Hodgson Burnett quand j'étais plus jeune, mais je ne m'en souviens pas vraiment, tant le souvenir de l'animé (japonais)  reste vivant dans ma mémoire.

 

Maia, orpheline, est donc adopté par des parents éloignés, installés au Brésil. Alors que toutes ses petites camarades pensent qu'elle va vivre un voyage très dangereux, Maia ne peut s'empêcher de rêver que ses cousines sont des petites filles très gentilles et très heureuses de l'accueillir dans leur famille, et qu'elle va vivre des aventures extraordinaires sur le fleuve. Or, à son arrivée là-bas, elle découvre que ses cousines restent cloitrée à l'intérieur car leur mère a peur de tout ce qu'il y a dehors, et qu'ils mangent même des conserves arrivées d'Angleterre, car ils ne veulent pas être empoisonnés... Malheur !

 

Bref, j'ai trouvé cette petite fille très courageuse et assez téméraire, mais en même temps, elle ne pouvait pas rester cloitrée comme ses cousines, des vraies pestes celles-là!, qui se moquent beaucoup d'elle...

Et puis ce n'est pas que son histoire, deux autres "vies", celle des petits garçons qu'elle rencontre, (le fils d'un botaniste et un comédien qui joue Lord Fauntleroy, vous vous souvenez ?) s'entremêle habilement à la sienne.

 

Le roman se lit bien, mais j'ai eu un peu de mal à m'imaginer les décors et paysages, peut-être parce que je ne connais du Brésil que ce qu'en montrent les journaux, c'est-à-dire le carnaval... Néanmoins, je ne suis pas déçue.

 

 

 

Retour à l'accueil