A l'heure où j'écris cet article, il ne fait pas vraiment beau, pour un mois de juillet...

Alors pourquoi pas un peu de soleil avec quatre filles sympathiques ?

De quoi vous donner des idées de lecture, pour la plage ;)

 


4-filles---un-jean-t1.jpgMa première s'appelle Carmen. Elle est brune et trouve ses fesses un peu grosses. Très attachée aux gens qu'elle aime, elle se montre parfois d'une franchise désarmante. Elle a aussi un énorme problème avec son père. Ma deuxième s'appelle Tibby. Elle ne fait pas son âge, ne s'habille pas très fille. Si elle joue les rebelles, c'est pour mieux masquer sa grande sensibilité. Une rencontre inattendue va bouleverser sa vie. Ma troisième s'appelle Bridget. Elle est blonde, sexy, sportive, volontaire mais, au fond, si vulnérable . Quand elle veut quelque chose, elle l'obtient. Surtout s'il s'agit d'un garçon. Au risque d'aller trop loin. Ma quatrième s'appelle Lena. Elle est brune, superbe, timide et farouche. Elle refuse souvent d'écouter ce que lui dit son coeur mais le soleil de Grèce va éveiller en elle des sentiments inconnus. Mon cinquième est un jean. Symbole de leur amitié, il va passer de fille en fille. Il les accompagnera le temps d'un été, un été qui changera leurs vies pour toujours. Mon tout est un roman drôle, sensible, intelligent, où se mêlent subtilement les voix de quatre adolescentes qui rient, souffrent parfois, grandissent et nous séduisent.


4-filles-et-un-jean-t2.jpgL'été est revenu et avec lui, le temps des vacances et du jean magique. Les quatre filles sont au rendez-vous : Carmen, Tibby, Bridget et Lena. Elles ont grandi, mûri. Elles ont toujours du mal à s'accepter et à accepter les autres tels qu'ils sont. Surtout quand « les autres », ce sont leurs parents. Carmen veut interdire à sa mère d'aimer à nouveau ; Bridget est partie à la recherche de sa grand-mère et des lourds secrets de famille ; Lena vit ses premières souffrances amoureuses et Tibby apprendra à ses dépens qu'on peut être cruel envers ceux qui vous chérissent sans même le vouloir. À la fin de l'été, les pleurs seront séchés, le jean sera rangé... et les filles auront fait un pas de plus vers l'âge adulte.

 


4-filles---un-jean-t3.jpgRien ne sera plus comme avant. À la fin des vacances, Carmen, Tibby, Bridget et Lena devront se séparer, se rendre chacune dans une université différente. Plus que jamais, elles se raccrochent au symbole de leur amitié : le jean magique, témoin de leurs vies, témoin de ce troisième été qui s'annonce décisif...
Carmen voit s'effondrer ses belles certitudes. Après avoir découvert que sa mère lui cachait un incroyable secret, un charmant jeune homme lui fait prendre conscience qu'une jeune fille aimable et généreuse sommeille peut-être en elle...
Tibby se pose plus de questions que jamais. Sa petite soeur a frôlé la mort et elle se sent responsable de cet accident. Alors que la vie lui tend les bras, Tibby résiste au bonheur qui s'offre à elle...
Bridget pense avoir chassé ses vieux démons. Monitrice dans un camp sportif, elle est loin de se douter qu'elle y retrouvera le garçon qu'elle avait rencontré deux ans plus tôt : son vieux démon...
Lena s'interroge sur son avenir. Son père ne comprend pas ses choix et tente de la faire renoncer à ses projets. Cet été sera pour elle une occasion unique d'affirmer sa véritable personnalité...
Plus émouvantes et drôles que jamais, les quatre filles nous entraînent une fois encore dans le tourbillon de la vie, une vie qui n'épargne personne, mais qui donne tant à ceux qui l'aiment...


4-filles---un-jean-t4.jpgAprès leur première année loin de chez elles, à l'université, carmen, tibby, bridget et lena ont chacune des projets différents pour l'été : carmen participe à un festival de théâtre.
Persuadée de n'être bonne qu'à s'occuper des décors, elle est la première surprise lorsqu'elle se fait repérer pour ses talents d'actrice. mais julia, sa nouvelle amie, semble tout à coup bien distante.... tibby reste au campus à new york pour suivre un séminaire d'écriture de scénarios et file le parfait amour avec brian, jusqu'à ce que... tout se complique ; bridget part en turquie sur un chantier de fouilles archéologiques.
Elle tombe sous le charme de peter, trente ans, marié ; père de famille... lena suit un atelier de dessin en compagnie d'un élève particulièrement doué et plutôt beau garçon, léo, qui pourrait bien lui faire oublier kostos... ce dernier volet laisse les quatre filles au seuil de leur vie d'adulte. c'est l'heure des grandes questions et, parfois, des déceptions. mais une chose est sûre : avec ou sans le jean, leur amitié restera éternellement dans le bleu.

 

2549378271 12549378271 1

 

Mon avis :

 

Lorsque j'ai lu son avis sur le blog de Cacahuète, j'ai eu envie de lire ces histoires, et comme la médiathèque avait les 4, bah j'ai pris les 4 d'un coup !!!

 

J'ai été émue et j'ai lu les 4 sans me lasser...

 

J'ai sans doute bien aimé ces histoires parce que j'ai pu m'identifier aux doutes et interrogations et histoires de ces jeunes filles, que l'on voit grandir, même si les histoires ne se passent que durant l'été.

 

Carmen et sa mère, Carmen et le divorce de ses parents... Je me suis retrouvée dans l'attitude, les sentiments contradictoires et le mal-être de cette jeune fille-là en particulier. Elle m'a agacé, mais elle a su également me faire comprendre des choses de ma propre histoire... Fichtre !

 

Bridget m'a plutôt agacée, certainement parce qu'elle est trop jolie et fonceuse pour que je puisse la comprendre. Mais j'ai quand même eu de la peine pour elle et apprécié de suivre son histoire, notamment avec son évolution avec sa famille.

 

Tibby m'a paru la plus lointaine bizarrement, même si son histoire est très marquante.

 

Enfin, Lena, l'artiste, la plus posée selon moi, en qui j'ai retrouvé un petit quelque chose de moi également, dans ses interrogations sur l'amour. Et puis, ses voyages en Grêce m'ont dépaysée. J'aimerais bien aller voir les petites criques de là-bas, et rencontrer sa mamie...

 

Et puis, les petites phrases à chaque début de chapitre m'ont bien plues.

 

Je dois avouer une dernière chose, j'ai pleuré en les quittant au tome 2. Ce petit groupe me paraissait tellement soudé, peut-être que je les ai enviées... Et que je me suis sentie seule (celles qui me connaissent comprendront...).


Je ne sais pas, je ne suis pas sûre qu'une relecture, plus tard, me procurera le même plaisir.

Je sais juste que, là, ces jeunes filles m'ont acccompagnées, voire même m'ont appris des choses sur moi. Alors, Mme Brashares, vous qui mettez un peu de vous dans ces filles : Merci.

 

soleil_gif.gif

 

Retour à l'accueil