murena 8

 

Résumé :

 

Néron en a rêvé. Lucius Murena l'a fait: incendier Rome. Pourtant, en expiation de sa faute, le jeune patricien tentera de sauver un maximum de vies humaines. Chacun, nantis et plébéiens, cherche une issue. Tandis que certains se jettent dans le Tibre, d'autres atteindront non sans mal le Champ de Mars. Le quartier du Transtibérin est épargné par les flammes. C'est là que vivent Pierre et les chrétiens. Plus homme que dieu, l'empereur est en proie au doute. Mais si Rome dévastée attise la cupidité des uns, elle révèle aussi quelques belles âmes.

 

 

Mon avis :

 

J'ai un peu de mal à donner mon avis sur ce 8e tome...


Il parle presque exclusivement de l'incendie de Rome et des conséquences politiques et architecturales qu'il aura. Les personnages sont vraiment en second plan.

 

Il ressort un sentiment de froideur de ce tome, pour moi, alors que bizarrement, il se déroule pendant l'incendie, les couleurs sont donc chaudes !

 

J'ai eu l'impression que Murena s'égarait, parfois dans sa propre tête, et que Néron montrait quel véritable empereur il pouvait être.

 

Pour moi, c'est un album qui prépare la suite, de transition comme j'ai pu lire dans certains avis de sites de BD.

 

Donc attendons la suite !

Retour à l'accueil