bloodlines.jpg

 

 

Résumé :

 

Sydney, alchimiste, dissimule l'existence des vampires aux yeux du monde. Pas par bonté d'âme, mais pour préserver des vies humaines menacées par ces créatures qu'on lui a toujours décrites comme maléfiques.
Sa nouvelle mission : cacher et protéger Jill, jeune vampire et princesse Moroï, menacée de mort. Quel meilleur endroit pour cela qu'une école privée à Palm Spring, sous le soleil de Californie ? Voilà bien le dernier endroit où des vampires sanguinaires iraient la chercher... Et si le mal n'était pas là où Sydney le croyait ?

 

Mon avis :

 

Ce roman est le premier tome du spin-off de la saga Vampire Academy que j'ai adorée. On y suivait Lissa, Rose et Dimitri, respectivement vampire et dhampirs. Dans ce spin-off, Richelle Mead reprend les personnages secondaires et les mets au premier plan.

 

L'histoire est maintenant racontée par Sydney, l'alchimiste qui avait aidé Rose (et en avait eu des ennuis). Elle doit protéger Jill, la soeur de Lyssa, qui arrive accompagnée d'Eddie, un dhampir-gardien que nous avions déjà rencontré, et Adrian, le fameux vampire borderline, coureur de jupon et buveur invétéré. Nous en apprenons donc un peu plus sur les alchimistes, la façon dont ils sont éduqués, pensent, etc.

 

Comme il s'agit d'un premier tome, l'action a dû mal à démarrer. J'avoue avoir vu venir l'un des personnages, mais pour un autre, je me suis laissée avoir. La vision de Sydney sur le monde des vampires est bien différente de celle de Rose, et j'ai eu du mal à l'apprécier. Sydney est sans doute trop "prude", un peu trop lisse, à l'image des habits qu'elle porte. Adrian rehausse les dialogues avec ses petites piques et son humour.

 

J'ai apprécié d'avoir tant de liens entre ces deux sagas. Richelle Mead continue à utiliser le monde qu'elle a créé, et le pousse encore un peu plus loin. Pour le reste, je dirais que je verrais bien si les autres tomes peuvent me passionner autant que VA, d'autant plus que les toutes dernières lignes annoncent bien des tracas pour Adrian... Nous verrons bien ;)

 

J'ai en tout cas une fois de plus passé un très bon moment de lecture grâce à Mme Mead, car son écriture pousse à continuer à lire ; en effet, difficile de poser ce livre. Pour un avis bien plus poussé que le mien, je vous invite à cliquer ici (VA et Bloodlines France).

 


Retour à l'accueil