alchimie.gif

 

 

Résumé :

 

Depuis l’entrée de Tristan Hyde dans le même collège que Jill Jekel en Pennsylvanie, leurs noms de famille font l’objet de toutes les plaisanteries. En effet, ils rappellent vaguement quelqu’un… Et tous deux ont de bonnes raisons de ne pas rire de ces moqueries. 
Le père de Jill a toujours cru que sa famille était liée au Dr Henry Jekyll, ce scientifique qui a créé son alter ego maléfique. D’ailleurs, il affirme que la boîte fermée à double tour dans son bureau contient le détail de cette expérience diabolique. Quant à Tristan, ses liens avec l’histoire de Mr. Hyde sont encore plus proches, et plus dévastateurs. 
Jill sait qu’elle ne doit pas ouvrir cette boîte. Mais quand son père est assassiné, et qu’elle découvre que le compte en banque qui devait payer ses études a été vidé, elle n’hésite plus. Si elle parvient à recréer l’élixir du Dr Jekyll, elle obtiendra sans doute la bourse qui lui permettra d’entrer dans un des meilleurs programmes de chimie des États-Unis. 
Tristan accepte de l’aider, espérant sauver sa raison et peut-être même sa vie. Si l’on en croit la légende familiale, il est le descendant direct du monstre, ce qui le condamne à perpétrer la violence et le chaos autour de lui. 
Pourront-ils échapper à leur destin et éviter que l’amour qui les étreint peu à peu ne conduise à leur propre destruction ?

 

 

Mon avis :

 

On suit ici le parcours de deux jeunes gens qui se pensent être les descendants du Dr Jekyll et Mr Hyde, les personnages du roman de Stevenson.

 

Ils se "rencontrent" réellement à l'enterrement du père de Jill, qui a été assassiné.

 

Je ne peux pas en dire beaucoup plus sur ce roman, car je ne l'ai pas vraiment terminé... Je n'ai pas réussi à m'intéresser à ces deux personnages. Les chapitres altèrnent leurs deux visions, mais je n'ai pas trouvé qu'ils se différenciaient, et j'ai donc eu du mal à suivre et comprendre qui je lisais... Au point que je n'ai lu le dernier tiers qu'en diagonale...

 

Je suis déçue, je m'attendais à mieux :( Mais peut-être ne l'ai-je pas lu au bon moment. D'ailleurs, j'ai trouvé qu'on retrouvait très bien l'écriture de Beth Fantaskey, donc si vous avez aimé son premier opus, vous ne serez pas déçu !

Retour à l'accueil