J'ai découvert ce challenge chez Tequi, qui l'a elle-même découvert chez Tenten (rendons à César, blablabla). Le principe est simplissime, tous les 28 du mois je partage avec vous les chansons les plus écoutées du mois écoulé, aussi bien parmi les nouveautés du moment que parmi les vieilleries qu’on aime.

Je ne suis pas régulière sur ces articles, mais c'est aussi parce que je suis très fidèle à la musique (si ce n'est monomaniaque), et même si j'adooore en découvrir de nouvelles, je vais appuyer sur repeat de nombreuses fois avant de passer à la suivante...

♥♥♥ Hozier "Movement" ♥♥♥

J'ai installé TikTok (oui, je vous raconte ma vie) (n'installez pas Tiktok, vous allez être aspiré.e dans un vortex temporel) et l'un des morceaux que j'entendais beaucoup grâce à un joli bûcheron, c'est un extrait de celui là. J'ai commencé par aller écouter le morceau sur Napster. Et puis, je suis allée regarder le clip.

Et là, c'est le drame.

Je suis tombée en amour. De tout. La musique, la chorégraphie, le danseur, la voix de Hozier, la batterie qui fait comme le battement d'un cœur, l'histoire racontée par la danse moderne/contemporaine du mec qui veut chasser ses démons en dansant alors qu'eux aussi veulent danser (cf l'un des commentaires du clip). J'ai mis cette chanson sur repeat pendant 2 heures pour comprendre. Pourquoi l'envolée de la musique, de la voix et du danseur font s'envoler mon cœur. Pourquoi les paroles me parlent et comment elles parlent au travers de la chorégraphie. Pourquoi le danseur est si beau, au point que le chanteur lui a consacré une rime dans cette chanson, alors que c'est apparemment un tellement sale con dans ses idées. Comment il fait pour atteindre le plafond en étant si gracieux alors QU'IL DANSE EN FUCKING BOOTS. Je ne comprends toujours pas tout... Ce n'est pas grave. C'est ça, pour moi, l'Art. C'est ma récompense, le soir. 

Nothing But Thieves 'Impossible"

Celle-là, je l'ai shazamée sur OuïFM un soir dans la voiture. Des p'tits anglais inconnus à mon bataillon mais qui chantent l'amour ou son chagrin... Ça fonctionne !

Gregory Alan Isakov "That Sea, the Gambler"

Je n'ai pas la moindre idée de comment cet album est tombé dans mes suggestions YouTube. Certainement parce que j'écoute déjà un tas de playlists ou de musiques de films très longues pendant le boulot en fond sonore et que ça correspond bien à mes goûts musicaux... (fun fact : le mec est fermier, dans la vraie vie)

Je vous parlerais peut-être plus tard de la nouvelle liste que je tiens dans mon bujo, c'est pas encore finalisé dans ma tête cette histoire...

Retour à l'accueil