Ce mois-ci, 7 lectures soit 2 034 pages.

La Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver, Christelle Dabos (567 p.).

Je vais me mettre environ tous les fans à dos mais je ne comprends pas la hype autour de ce livre. Est-ce que je suis trop âgée pour le découvrir ? Le style ampoulé est plutôt agréable à lire, mais par contre... Il ne se passe rien, on est d'accord ? On nous présente le monde dans lequel évolue Ophélie mais il est un peu trop rude pour moi (rappelons que j'adore Hunger Games et The Handmaid's tale, allez comprendre).

 

Le quartier des petits secrets, Sophie Horvath (224 p.).

Cette histoire était très jolie et douce et charmante. J'avais envie de rester un peu plus longtemps en leur compagnie.

 

D'ici là, porte toi bien, Carène Ponte (379 p.).

Décidément, j'aime le style de l'auteure. Et son histoire, ici, n'est pas "tout le monde il est beau tout le monde il est gentil", non, ça reste crédible. J'ai hâte d'en lire d'autres, oui oui.

 

Un merci de trop, Carène Ponte (230 p.).

Le début de l'histoire, feuilletée en magasin, m'a vraiment plu et parlé. Puis ça devient plus rocambolesque. C'était mignon mais pas inoubliable.

 

Tu as promis que tu vivrais pour moi, Carène Ponte (315 p.).

Sur le même principe que PS : I love you, il s'agit de lettres d'une amie qui donne des directives chaque mois à notre héroïne. C'est beaucoup plus mignon-choupi que PS. Et dans la version poche, on a un bonus...

 

Les victorieuses, Laetitia Colombani (224 p.).

C'est ma sœur qui m'a prêté ce bouquin en en faisant l'éloge. Je n'ai pas aimé l'écriture mais j'ai aimé le côté manifestant/féministe de l'histoire et découvrir un endroit et une fondation que je ne connaissais pas du tout. Même si certaines phrases un peu sèches ou pas très empathiques m'ont franchement désarçonnée.

 

Mortelle Adèle, tome 5 : Poussez-vous les moches, Mr Tan et Miss Prickly (95 p.).

J'ai acheté cette BD pour son titre qui me faisait marrer pour un cadeau, et depuis le temps que je veux la découvrir cette Adèle, je n'ai pas résisté à l'envie de le lire... C'est moins drôle que ce que je croyais (notamment ce que subit ce pauvre chaton), mais je ne suis pas le public cible, alors si mon neveu a aimé, je suis ravie ^^

Retour à l'accueil