Ce mois-ci, 13 lectures soit 3 033 pages.

Se le dire enfin, Agnès Ledig (432 p.).

L'histoire était sympa mais sans plus. Un peu trop et en même temps pas assez. Je suis quand même allée jusqu'au bout, c'est que ça se lit...

 

Lucky Harbor, tomes 1 à 6, Jill Shalvis (2 291 p. au total).

Je suis retombée dans la saga en cherchant quoi lire, une fois de plus, et j'ai été ravie de retrouver Lucky Harbor, ses commères, ses beaux gosses et ses héroïnes, la chaleur de leurs relations, les pâtisseries et les dialogues tellement drôles de Jill Shalvis. Je comprends un peu mieux Tara 8 ans plus tard, Chloé me fait toujours l'impression d'être jeune, très jeune, et j'aime toujours autant la Souris, Maddie, et surtout son amoureux aux yeux de caramel... Mallory, Amy et Grace ne sont ps en reste, mais j'ai une tendresse particulière pour les soeurs.

 

Kaamelott, tomes 1,3 à 5, Alexandre Astier et Steven Dupré (192 p. au total).

J'avais réservé ces BDs à la médiathèque il y a longtemps et, ayant lu que les tomes pouvaient se lire indépendamment les uns des autres, je n'ai pas eu le courage d'attendre que le 2 se libère. Et en effet, tout peut se lire en one shot. On y retrouve nos héros préférés (bien que le roi soit plutôt en retrait) dans des aventures dont on a entendu parler dans la 1ère saison de la série, ou pas ! Mais j'ai bien ri de la conclusion du serpent géant du Lac de l'Ombre XD Dans les dialogues, les situations, les personnages, on retrouve la série tout en ayant une dimension bien plus fantastique (impossible sans un budget conséquent pour les effets spéciaux dans la série). C'est un petit bonus bienvenu !

 

Compter les couleurs, Agnès Ledig (54 p.).

Je n'avais pas compris que la nouvelle introduisait Se le dire enfin... C'était encore moins intéressant que le roman XD

 

 

La Cantoche, tome 5 : En avant, mâche, Nob (64 p.).

Nob sort de plus en plus du cadre de la cantoche pour raconter ses histoires, mais c'est toujours savoureux ♥

 

Retour à l'accueil