Librairie au pays du soleil levant

Ce mois-ci, 17 lectures, soit 3544 pages.

Dad, tome 5 : Amour, gloire et corvées, Nob (48 p.).

Je vous en parle ici !

Shugo Chara !, tomes 1 à 4 doubles, Peach-Pit (400, 384, 400 et 384 p.).

Ça ne vous étonnera pas de savoir que mon voyage au Japon m'a redonné envie de lire des mangas. Leurs rayons étaient tellement beaux, j'étais fort marrie de ne pas pouvoir les lire ! Je suis donc retournée à la librairie au rayon Shojo, ça me semblait le plus facile pour reprendre ce type de lecture. Je ne suis pas déçue de ce manga, c'est facile, mignon, j'aime les dessins et ça me fait penser à la fois à CardCaptor Sakura et à Fruits Basket... Je suis seulement toujours un peu perturbée par tout ce que ces gamins de 13 ans vivent (ou alors, je ne me souviens plus de mon adolescence XD ).

 

Beyond the clouds : la fillette tombée du ciel, tomes 1 et 2, Nicke (224 et 190 p.).

Ce manga m'a été conseillé par mon libraire, qui est tombé juste ! J'ai été conquise dès les premières pages, qui parlent d'un petit garçon qui adore lire. Les images sont vraiment très jolies et poétiques (ça me rappelle un peu l'horloge Ghibli) et l'histoire est tendre et, en tout cas pour l'instant, ne part pas dans du n'importe quoi, c'est juste de la fantasy

Fruits basket Another, tomes 1 et 2, Natsuki Takaya (192 et 191 p.).

Partie dans mes lectures de manga, il fallait bien que je lise celui-ci qui m'attendait depuis un moment... J'ai bien aimé essayé de trouver qui étaient les enfants de qui, même si l'histoire n'a pas grande importance, en fait.

 

Le crocodile devenu le sac à main de Karl Lagerfeld, Marie-Noëlle Demay (199 p.).

Je ne sais pas trop pourquoi j'ai lu ce livre, c'était un peu trop mystique pour moi qui ne suis même pas intéressée par la mode.

 

La délicatesse du homard, Laure Manel (382 p.).

Cette jolie histoire de reconstruction, de bienveillance et d'amour m'a émue, très certainement parce que je me suis un peu retrouvée dans Elsa.

 

 

 

 

La fabrique cachée des sentiments, tomes 1 à 6, Hélène Philippe (102, 98, 98, 98, 86 et 68 p.).

J'ai beaucoup aimé la 1ère histoire, pas du tout la 4ème. C'est coquin mais ça reste du Harlequin, hein, les histoires ne sont pas très recherchées.

Retour à l'accueil