Synopsis :

Après les événements qui se sont déroulés dans Captain America : Civil War, T’Challa revient chez lui prendre sa place sur le trône du Wakanda, une nation africaine technologiquement très avancée. Mais lorsqu’un vieil ennemi resurgit, le courage de T’Challa est mis à rude épreuve, aussi bien en tant que souverain qu’en tant que Black Panther. Il se retrouve entraîné dans un conflit qui menace non seulement le destin du Wakanda, mais celui du monde entier

Mon avis :

J'ai vu ce film presque 15 jours après sa sortie, après avoir lu beaucoup de critiques très positives, qu'il s'agisse des acteurs du MCU, des critiques divers, du grand public. J'étais assez étonnée, pour une fois, qu'il y ait un tel consensus pour un film du MCU...

Pour moi, petite blanche privilégiée (je le dis sans ironie ou récriminations aucune, j'en ai juste conscience), je ne saisis sans doute pas bien la portée de ce film aux héros et héroïnes noirs. Toutefois, je comprends que les petites filles aient besoin de femmes fortes à qui s'identifier et, dans ce film, on est enfin servis ! Okoyé est absolument forte et sublime, Shuri est une princesse drôle, badass et intelligente et Nakia se bat pour ses convictions. Que dire de la reine, qui est loin de faire uniquement de la figuration ?!

Les personnages masculins ne sont pas en reste : T'Challa est toujours le roi très posé, fort et réfléchi qu'on l'a découvert dans Civil War, mais il est aussi très drôle (à ses dépens !). Martin Freeman s'en sort bien dans le rôle du mec qui ne sait pas comment il est arrivé là. Et Erik Killmonger fait un beau (miam) miroir de Black Panther, exprimant la rage, le désespoir, la revanche du petit garçon qui a tout perdu (et veut seulement être intégré dans une famille, au sens large du terme, au final... #LokiApprouves).

Les personnages sont donc tous très bien choisis, il n'y a rien à jeter (pour une fois). Et on est sortis de l'humour pas franchement drôle ou pas en adéquation avec l'action de Ragnarok, ouf. Quant aux paysages, ils sont absolument grandioses. J'ai en mémoire le plan où ils plongent dans la "forêt" pour se retrouver finalement au Wakanda, caché par la technologie. Un bémol toutefois : l'arbre aux panthères, qui faisait bien trop cheap (même si on sait qu'il s'agit d'une hallucination).

Le mélange de modernité et de tradition est pas trop mal retranscrit dans la musique, même si rien n'a frappé vraiment mes oreilles (il faut que j'arrête d'écrire ça alors que je l'ai dit pour le 1er Avengers et que maintenant, je serai capable de reconnaitre les quelques notes partout et que la bande-annonce du prochain m'a filé des frissons). Bon, concrètement, à un moment donné, j'ai quand même cru à un mauvais remake musical du Roi Lion et je trouve ça absolument abominable d'y penser comme ça...

Au final, l'histoire (et son développement) est assez convenue, on a le droit à une origin story comme sait les faire Marvel et comme on les a vues, notamment dans Dr Strange. Ce qui change, c'est le parti-pris du film de faire de la politique et une critique sociétale. Comment ne pas entendre le fameux "United, we stand" du Captain de Civil War (BP a lieu la même semaine que la guerre entre les héros, mauvaise semaine pour T'Challa...) ou encore une critique de la politique américaine qui érige des murs dans la 1ère scène post-générique ? Très très intelligent que ce soit un roi africain qui fasse ce discours...

Sans transition aucune, j'ai teeeeeeellement hâte de voir Okoye se battre aux côtés des Avengers et Shuri papoter sciences avec Stark !

Pour finir, je vous rappelle que vous pouvez lire des critiques bien plus détaillées et approfondies sur le site des Toiles héroïques ou de Chronique Disney.

Bon, sinon, excusez-moi mais je retourne baver devant le 6pack de Michael B. Jordan, bubye !

Retour à l'accueil