Couverture Nos étoiles contraires

 

Résumé (si vous avez passé les 6 derniers mois enfermés dans une grotte et que vous n'avez pas encore entendu parler de ce livre...) :

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu'elle s'y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d'autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature. Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie

Mon avis :

Bon bon bon... Je dois certainement être la dernière blogueuse de France à lire ce livre... J'avoue y être allée à reculons, vu que

1/ je suis super émotive vu que je suis une princesse (ou, comme le dit une certaine blogueuse je suis "une fille chamallow, à savoir une fille qui kiffe les belles histoires d'amour, le vernis pailleté, les robes de princesses et les petits poneys parfumés à la fraise"),

2/ c'est un coup de coeur pour tout le monde, donc je me méfie,

3/ j'ai une imagination débordante quand il s'agit d'imaginer des trucs horribles,

4/ je suis super émotive (je le répète parce que c'est doublement vrai),

5/ j'ai chialé comme une madeleine en lisant le tome 6 d'Harry Potter et Les croix de bois au collège.

 

Bref. J'ai voulu le lire pendant les vacances et puis j'ai renoncé vu que je voulais passer de bonnes vacances bien joyeuses (donc à la place, j'ai lu les 7 tomes de la saga Erica Falck de Camilla Läckberg... Niveau joyeuseté, ça se pose là... Mais je ne suis pas à une contradiction près). Et puis il est repassé sous mes yeux quand je cherchais quelque chose à lire dans ma liseuse, et je me suis dit que je ne pouvais plus repousser le moment de le lire.

 

Pas la peine de vous blablater sur l'histoire, si vous suivez quelques blogs vous l'avez forcément lue quelque part vu que tout le monde encense cette histoire magnifique et tellement vraie, tellement émouvante de ces ados cancéreux (rien que sur Livraddict, il y a 203 chroniques recensées...).

 

Sauf que moi, bein j'attends toujours d'être émue/de chialer toutes les larmes de mon corps/de ressentir de l'empathie pour les personnages... Je n'ai simplement pas adhéré. Oui, à la page 160, j'ai eu un coup au ventre, mais après, les personnages sont trop survolés pour que je me prenne au jeu. Hazel est un comble de cynisme, Augustus est un chevalier servant qui ne sert pas à grand chose et Isaac, bien que très très drôle, n'est vraiment pas assez présent. Et que dire de Van Houten ? Même lui n'est qu'une esquisse de ce qu'il aurait pu vraiment être.

 

Je n'ai pas ressenti d'envolée lyrique, je ne me suis pas dit "mais tout est tellement beau/vrai/triste". Certains passages sont très très drôles (les scènes de jeu à reconnaissance vocale notamment, ou les préfunérailles) et d'autres assez jolis, mais voila. En fait, je dois être un monstre. Mais au moins, un monstre qui aura lu "Nos étoiles contraires". Je l'ai lu et j'ai passé un moment qui, même s'il n'a pas été explosif, a été agréable ou au moins pas désagréable...

 

Je me rends compte que je suis plus dure à l'écrit que ce que je voulais dire, peut-être parce que j'attendais trop de ce livre ?

 

Retour à l'accueil