mange-prie-aime.jpg

 

 

Résumé :

 

A trente et un ans, Elizabeth possède tout ce qu’une femme peut souhaiter : un mari dévoué, une belle maison, une carrière prometteuse.

Pourtant, elle est rongée par l’angoisse et le doute.

Un divorce, une dépression et une liaison désastreuse la laissent encore plus désemparée.

Elle décide alors de tout plaquer pour partir seule à travers le monde !

En Italie, elle goûte aux délices de la dolce vita et prend les « douze kilos les plus heureux de sa vie » ; en Inde, ashram et rigueur ascétique l’aident à discipliner son esprit et, en Indonésie, elle cherche à réconcilier son corps et son âme pour trouver cet équilibre qu’on appelle le bonheur…

Et qui n’a jamais rêvé de changer de vie ?

 

 

Mon avis :

 

Je suis partagée... A vrai dire, je n'ai remarqué le sous-titre qu'à la moitié du livre, et je n'aurais peut-être pas été aussi désarçonnée que je l'ai été si je l'avais remarqué plus tôt...

 

 

Le livre est découpé en 3 parties égales :

 

- Mange : l'Italie.

- Prie : Un ashram en Inde.

- Aime : l'Indonésie.

 

 

L'auteur raconte ici sa vie, sa quête.

 

J'ai adoré la première partie ! C'est vivifiant, festoyant, coloré (pourquoi ai-je eu cette impression ? Aucune idée ! Si, peut-être ma vision de l'Italie pendant que je lisais).

On sent qu'elle prend sa vie en main, son corps surtout, elle a décidé de se faire plaisir, d'abord en apprenant une langue qu'elle aime, juste pour le plaisir, et également en mangeant. D'ailleurs, elle n'a pas peur des kilos qu'elle prend et reprend, elle trouve que c'est normal...

 

(Attention,détournez vos chastes yeux) Je me suis fait chier pendant la deuxième partie... Ce fut dur !!!! J'ai bien cru que je n'allais pas aller au bout du livre, ça m'a retardé... Alors là, on peut dire que je n'adhère pas du tout à sa spiritualité. Ce n'est pas du tout du tout mon truc, et lire sur des pages et des pages que tel guru a dit ceci, que tel yogisme dit de faire cela, et qu'en plus elle devient pur amour  et énergie  bleue en faisant de la méditation, nan, vraiment, je n'adhère pas... Mais enfin, chacun son truc hein... Ma vie, en ce moment, n'est décidément pas spirituelle...

 

J'ai lu la troisième partie pour finir le livre... Je ne peux pas dire que je me suis ennuyée, mais je ne peux pas dire non plus que ça m'a emballé comme la première partie. Dans cette partie, elle se trouve des amis, elle redécouvre les siens suite à une demande qu'elle leur fait, et elle se laisse aimer par un homme.

 

 

Elle parle de choses qui peuvent tous nous toucher (La quête de soi, de ses vraies valeurs), et quelques citations m'ont parlées.

 

 

" Et la question à laquelle je dois répondre maintenant est : quels choix dois-je faire ? Qu'est-ce que je crois mériter dans cette vie ? Où puis-je accepter de faire des sacrifices, et où ne puis-je pas l'accepter ? " (1ère partie en Italie, page 135, édition livre de poche).

 

" La Bhagavad-Gita - ce texte yogique de l'Inde ancienne - dit qu'il vaut mieux vivre imparfaitement sa propre destinée que vivre en imitant la vie de quelqu'un d'autre à la perfection. J'ai donc entrepris de vivre ma propre vie. aussi imparfaite et maladroite qu'elle puisse paraître, elle ressemble à qui je suis aujourd'hui, entièrement." (2e partie en Inde, page 153, édition livre de poche).


Voila. Je suis donc partagée et je vais laisser ma lecture, ma vie et ma spiritualité suivrent leur cours, peut-être que ce livre me parlera vraiment, mais plus tard...


Retour à l'accueil