Image

La consommation de chocolat est déclarée illégale ce jour,
à partir de 17 h.

Tel est l'incroyable avis placardé sur les murs de la ville ! Le Parti Qui Vous Veut du Bien, qui a gagné les élections, impose aux citoyens sa conception d'une alimentation saine et équilibrée. Les détenteurs de sucreries, traqués par la Patrouille Anti Chocolat, sont expédiés en centre de rééducation. Avec la complicité d'une commerçante et d'un libraire, Arthur et Sébastien entrent en résistance et deviennent dealers de chocolat ! Combien de temps échapperont-ils à la redoutable P.A.C ?


Mon avis
:


Voici une bonne surprise...

Comment expliquer le totalitarisme, les mauvaises décisions, la prohibition ainsi que l'importance de la liberté et du droit de vote aux enfants (et au grands!!!)?

Et bien voici la recette (pour ceux qui voudraient le lire, je ne dévoile rien d'important...) :
- Prendre un exemple simple : le Parti qui Vous Veut du Bien accède au pouvoir après un vote démocratique, lors duquel beaucoup de gens ne se sont pas déplacés car ils pensaient que la majorité des voix iraient à l'autre parti... (ça vous rappelle quelque chose???)
- Ensuite, expliquer que le Parti qui Vous Veut du Bien interdit toutes les douceurs, à savoir le chocolat, les bonbons, les sodas, les crèmes dessert, et même le sucre dans les pâtisseries... Voila qui parle à tout le monde non???
- Le Parti qui Vous Veut du Bien fait alors passer sa milice, la Patrouille Anti-Chocolat, pour détruire tout ce qui donne des carries et rend obèse... Et remplace tout ça par du Néo-chocolat, sans un gramme de sucre, de chocolat ou de graisse... ça fait envie non???
- Enfin, prendre pour héros deux jeunes garçons qui trouvent cette loi intolérable et les faire se rebeller...

Résultat, un roman très facile à lire et didactique sans être chi*nt, un roman d'aventure dans lequel tout le monde peut se retrouver...

Mais un roman d'horreur pour moi : un monde sans chocolat, moi je meurs!!!! :rire:
Bref, à lire par tout le monde (ce roman est classé en "jeunesse").
Retour à l'accueil