Résumé :

 

Dans une ville du Japon, de nos jours, un garçon de 10 ans grandit dans un orphelinat. Son père est mort de surmenage professionnel et sa mère est atteinte de cyclothymie aiguë. Comme tous les enfants de son âge, il est passionné de technologies et de jeux vidéo. Etrangement, il a attiré l'attention d'un lutteur de sumo, de passage. Ce dernier, grand maître de force et de sagesse, a repéré le 'gros' qui se cache en lui. Il entreprend donc, alors que ce gosse garde sa corpulence normale, de lui expliquer les éléments fondamentaux et les pratiques d'un sport ancestral et d'un art martial qui touche à la plus profonde philosophie zen...





Mon avis :

J'aime beaucoup les récits d'Eric Emmanuel Schmitt, surtout ceux du cycle de l'invisible, comme M. Ibrahim et les fleux du Coran, dont celui-ci en fait partie.

La quête de soi est au coeur du livre, mais le garçon est trop cynique ou trop mal (d)écrit, et la fin ne m'a pas plu, ou je ne l'ai pas comprise, mais enfin bon, la fin m'a laissée sur ma faim. J'aurais pu adorer ce livre, qui a malgré tout un bon sujet , si ce n'était cette fin...
Et puis ça m'a paru un peu trop simple... Je n'ai pas frissonné comme pour Oscar et la dame rose, je ne me suis pas enthousiasmé comme pour M. IBRAHIM... J'ai eu du mal à le finir, c'est pour dire !

En bref, ce n'est franchement pas mon préféré d'EES...


A lire ici la critique Evene, qui rejoint mon avis  

Retour à l'accueil