delirium-tome-3.gif

Résumé :

 

La nature n’est plus un lieu sûr, des rebellions ont éclaté partout dans le pays et les Régulateurs sont postés à la frontière, à l’affût de toute transgression. Le gouvernement ne peut plus nier l’existence des Invalides et la menace qu’ils représentent. Tandis que Lena mène la Résistance prenant chaque fois plus de risques, sa meilleure amie Hana vit une vie sans amour au bras du jeune maire de Portland… Leurs récits se déroulent en parallèle, leurs voix alternent : quand les deux amies se retrouveront-elles ?

 

Mon avis :

 

J'avais acheté ce 3e tome en même temps que le deuxième au Salon du livre de Paris, puisque le premier tome m'avait fait forte impression et que je tenais à en savoir plus sur ce monde où l'amour est une maladie. J'ai pourtant mis beauuuucoup de temps avant de lire ce tome, peut-être parce que la fin du 2e m'a un peu perturbée sans que je sache bien pourquoi... A moins que je fasse simplement une overdose de dystopie ? (dit la fille qui est en train d'en lire une autre ^^' )

 

Dans le deuxième tome, les chapitres alternaient entre deux périodes de la vie de Léna. Dans ce tome, ils alternent entre Léna et Hana, sa meilleure amie "d'avant". Celle-ci a été opérée, elle est beaucoup plus froide, beaucoup plus "méthodique", mais quelque chose cloche quand même. Léna est toujours dans la nature et ne demande qu'à vivre et livrer bataille. L'un des personnages m'a franchement agacée à souffler le chaud et le froid, et en même temps un autre m'a paru trop mollasson.

 

J'ai eu beaucoup de mal à m'intéresser réellement aux personnages dans ce tome. Est-ce que ce n'était pas le bon moment ? Pas envie de terminer cette saga ? La fille à la grosse bouche moche de la couverture ? Je ne sais pas trop, mais je n'ai pas réussi complètement à m'intégrer dans l'histoire, à la suivre. Elle avance très très lentement dans les premiers temps, puis cela s'accélère dans les 100 dernières pages je dirais. A un moment lent de l'histoire, je me suis crue dans Le Seigneur des anneaux (imaginez la scène : les personnages en rang d'oignon dans la forêt en train de marcher avec la caméra qui les survole... Vous voyez de quoi je veux parler ?) (et pourtant, j'adoooore LDSA !!!). Et puis, c'est quoi cette fin ? Il me manque des données là... Je n'en dirais pas plus pour ne pas vous spoiler.

 

Pour terminer sur mon avis sur ce tome, cela fait une semaine que je l'ai terminé et je ne sais toujours pas si j'ai aimé ou si je me suis sentie grugée par l'auteure (ce qui, à mon avis, n'est pas très bon signe...)


 

J'ai dans ma PAL virtuelle le tome 1.5 dont la narratrice est Hana. On la découvre beaucoup moins "rebelle" que Léna la pense. J'ai lu ce 1.5 après le tome 3, la nouvelle fait une cinquantaine de pages. La révélation finale ne m'a pas étonnée vu que j'avais déjà lu le tome 3, mais je comprends la réaction des autres personnes. Il existe apparemment également une nouvelle sur Annabelle, la mère de Léna, et une autre sur Raven, mais je n'ai pas cherché si elles étaient dispo en français... J'ai découvert par hasard en écrivant cet avis que la saga serait adaptée en série ! Décidemment, romans et ciné/télé sont toujours plus proches... L'actrice qui jouera Hana ne sera pas blonde (un peu comme Elena dans Vampire Diaries), mais pour le reste, le casting m'a l'air pas trop mal. M'enfin... 

 


Retour à l'accueil