Ce mois-ci, 9 lectures, soit 3097 pages.

Numéro 4, Pittacus Lore (448 p.).

L'amourette de 4 avec sa blondinette me passe complètement au-dessus, mais j'aime bien le petit Sam et ses extraterrestres. Les combats me paraissent toujours un peu trop faciles...

 

Le pouvoir des six, Pittacus Lore (416 p.).

 

 

 

La révolte des neuf, Pittacus Lore (343 p.).

Les changements de narrateur sont un peu compliqués à comprendre dans certains chapitres, tous les personnages parlant de la même façon (sauf 9, qui n'est jamais narrateur). Les combats me paraissent toujours un peu trop faciles pour les héros (je sais qu'ils sont super forts et rapides, mais quand même).

 

L'empreinte de cinq, Pittacus Lore (318 p.).

La fin de ce tome est haletante. Le personnage qui trahit les autres ne m'était pas sympathique, ce n'est donc pas une grande surprise. J'ai très très peur pour BK par contre, à qui je me suis attachée. 

 

La revanche de sept , Pittacus Lore (351 p.).

 

 

 

 

Le destin de dix, Pittacus Lore (381 p.).

Il est vraiment bien, ce tome. Enfin, on comprend tous les enjeux pour la petite Ella et la Terre et le flashback m'a beaucoup plu. Quant à la dernière mort... Ma foi, elle était indispensable pour le destin du héros.

 

 

 

Tous pour un, Pittacus Lore (378 p.).

Je l'ai fini un soir d'insomnie. Cette saga est un page-turner, j'avais vraiment envie de connaitre la fin de l'histoire de Numéro 4 et de ses copains aliens. J'ai eu peur pour tout le monde, tout le monde ne s'en sort pas indemne, loin de là, en plus ou moins bon état. C'est un  livre de science-fiction jeunesse, donc j'ai toujours un peu de mal à me représenter les héros comme n'ayant vraiment que plus ou moins 17-20 ans, je les vois toujours plus vieux. Autant les batailles me paraissaient brouillonnes dans les précédents tomes, autant là, ça s'est vraiment amélioré.

 

Anne : la maison aux pignons verts, Lucy Maud Montgormery (374 p.).

Mandieu qu'Anne est excessive XD Je me croyais animée de romantisme, mais Anne n'est que romantisme pur. C'est très drôle à lire, ses grandes envolées et son océan de désespoir... C'est en lisant ce 1er tome que je me suis rendue compte que le téléfilm que j'aimais étant petite était plutôt fidèle.

 

Disney Princess (88 p.).

Cela faisait longtemps que je voulais lire ces comics strips et je ne suis pas déçue. On retrouve les beaux dessins d'Amy Mebberson dans des histoires rigolotes pour les princesses ♥ J'adore les histoires de Belle et les accents français qu'on lit si bien...

Retour à l'accueil